Qu'est-ce que la culture ?

 Samedi 5 Décembre 2020

 

Selon les anthropologistes et les biologistes, « la culture est une combinaison de caractères qui distinguent un groupe d’individus d’un autre ; un caractère culturel est un comportement qui a été soit inventé soit appris d’un autre groupe et qui a été ensuite transmis aux autres membres du groupe*». Notons donc qu’un caractère culturel appartient au groupe, qu’il a été acquis ou emprunté, et qu’il est transmis ce qui nécessite une mémoire à long terme. 

Il est nécessaire de donner deux exemples simples de caractères culturels qui appartiennent l’un à un singe anthropoïde le chimpanzé, l’autre à des populations primaires de la forêt amazonienne.

        .Chez certaines familles de chimpanzés, les individus ont appris à cueillir et à effeuiller un rameau qu’ils utilisent pour aller récolter les termites dans un trou de termitière ; cette aptitude se transmet dans la famille de génération en génération.

.Chez l’homme, les habitants d’un groupe de villages isolés au nord du Brésil, jettent un poison végétal dans l’eau de la rivière et recueillent peu après les poissons qui flottent sur l’eau, cette méthode de pêche est spécifique à ces villages.

Le caractère culturel peut donc exister déjà chez les animaux supérieurs mais il va prendre toute son ampleur chez l’être humain. 

Essayons d’analyser ce que sous-tend cet acte culturel. Il faut d’abord l’intelligence nécessaire à la découverte de celui-ci ; très souvent un seul individu en est l’inventeur. Il faut ensuite une capacité d’apprentissage aux autres membres du groupe pour se l’approprier. Enfin, il faut une mémoire à long terme pour qu’il passe de génération en génération. Le fait culturel suppose donc, du groupe qui le partage, une capacité cognitive élevée. 

Un caractère culturel majeur est la langue parlée : le français, l’anglais etc. Elle répond en effet entièrement aux critères que nous avons énoncés plus haut : invention des sons correspondant à la désignation des objets et de la grammaire qui structure la langue ; nécessité d’un apprentissage dès la jeune enfance; enfin sa transmission de génération en génération. Celle-ci a recours à la mémoire à long terme que l’être humain possède au-dessus de toute autre espèce animale. La langue parlée intègre l’individu au groupe,  elle influencera insensiblement tous ses autres comportements. Ainsi chaque langue est unique par la nature des sons qu’elle emploie, par la multiplicité et la précision des désignations, par sa grammaire. L’intégration au groupe nécessite une appropriation intime de sa langue. Elle permet l’abstraction, elle introduit à la littérature et à l’œuvre d’art.

 

*Edward O. Wilson. The social conquest of earth    




Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email