En légalisant la P.M.A. et la G.P.A. ne ferait-on pas de l'eugénisme sans le savoir?


Vendredi 2 Août 2019


L’homosexualité, lorsqu’elle se manifeste dès l’enfance, est « héritable »*. Ce qui signifie que ce comportement provient à la fois de l’interaction de plusieurs gènes et de l’environnement. De tels caractères ont une hérédité non mendélienne ; ils relèvent de la génétique quantitative utilisée notamment en amélioration des espèces animales et végétales. Mais les caractères humains ne pouvant se plier à l’expérimentation,  il est difficile de les intégrer à une science. 

L’homosexuel à fait  et fait encore l’objet, dans de nombreux pays et dans certaines religions, d’interdits, de brimades, de persécutions et même de condamnations pouvant aller jusqu’à la peine de mort : étant donné qu’il a hérité au moins partiellement de son comportement, il n’en est donc pas responsable et tous les mauvais traitements qu’on lui inflige relèvent d’une sottise impardonnable.

Normalement un caractère qui s’oppose à la reproduction sexuée devrait être éliminé par la sélection naturelle or il n’en est rien, l’homosexualité se maintien dans les populations humaines. Pourquoi ? Probablement parce que l’exclusivité du comportement n’est pas totale, certain homosexuels ont des descendants avec les hétérosexuels ; le caractère est aussi porteur de talent notamment dans les carrières artistiques ce qui pourrait être un avantage pour le groupe.

Après avoir légalisé le mariage entre homosexuels, la loi française en légalisant la P.M.A. (Procréation Médicalement Assistée) aux couples d’homosexuelles pourrait leur permettre d’avoir des descendants,  et sans doute plus tard, aux couples d’homosexuels en légalisant la G.P.A. (Gestation Pour Autrui). Ceci mérite attention car on va introduire, dans la population Française, de manière artificielle, des génomes dont la moitié provient chaque fois d’un parent qui est nécessairement homosexuel. Etant donné que P.M.A. et G.P.A. devenues légales seront gratuites (c’était un obstacle à leur utilisation) et que leur application sera indéfiniment prolongée dans le temps, le nombre de descendants de chaque catégorie ne sera plus négligeable, on favorise donc le génome homosexuel alors qu’il ne l’était pas par la sélection naturelle. Favoriser un génome dans une population humaine (ou le défavoriser) par des méthodes artificielles  c’est accroître (ou décroître) sa présence dans cette population,  c’est faire de l’eugénisme.

*"Héritable" cet adjectif anglais, moins fort que l’adjectif : héréditaire, signifie en génétique quantitative « qui a une héritabilité ». L’héritabilité est le rapport entre la variance génotypique et la variance phénotypique. Plus ce rapport est élevé plus le caractère est déterminé génétiquement, plus il est faible et plus c’est l’environnement qui le détermine.

Il n’y aura pas de billet en septembre. Bonnes vacances.  




Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email